01/04/2004

2004-04-31, Corneille, concert accoustique au Botanique

Bruxelles, concert sold out.
Arrivés à 19h pour la dernière date de la tournée, l'attente parait longue, la chaleur éprouvante, parqués dans le couloir on passe le temps comme on peut, en gros, à se déssécher...debout, histoire de ne pas perdre sa place dans la file...
Surprise par la diversité du public, tous les âges, tous les horizons, une petite nana devant moi conseille à sa copine de ne pas utiliser sa crème pour le corps sur le visage, ah non, le mieux,c'est de se laver la figure avec du Dove, surtout si on a une peau sensible..mwé..y'a pas de doutes on a pas tous fait dermato...
19h50 accès à la salle, la main tamponné d'un cachet vert du meilleur goût genre trace d'escargot baveux, mais je m en fous, belle surprise, la salle est très belle, murs en briques, ambiance cosy,
très club de jazz, la scène est dépouillée du superflus, juste les instruments de musique, 3 guitares, une contrebasse, des percus et un panneau en forme de flèche sur lequel on peut lire : parce qu'on vient de loin...
Parce que Corneille, il vient de loin, comme des milliers d'autres dont on ne parle pas forcémment, je sais...
Nyungura Corneille naît en 1977, en Allemagne de parents rwandais. Lauréat du concours "Découverte 1993" de la télévision rwandaise, Corneille fuit son pays ravagé par les combats entre Hutus et Tutsis, sa famille entière est massacrée devant ses yeux...
Exilé à Montréal en 1997, il rencontre Pierre Gage et Martin Gardy avec qui il forme le groupe R&BOne dont le titre "Zoukin'" se classe n°1 du hit parade canadien.
En janvier 2001, Corneille quitte le groupe pour poursuivre une carrière solo, il se sert de sa douleur pour mettre ses paroles en musique et effectuer de cette manière une vraie thérapie.
Son premier opus "Parce qu'on vient de loin" qu'il écrit, compose, arrange et co-réalise sort en février 2003.
20h30 les musiciens entrent en scène suivis de près par l'artiste, costume, cravate, pochette en soie blanche...pas de doute : "C comme classe"...
C'est avec "Redemption song", de Bob Marley qu'il entame son récital porté par ses musiciens et par un public en liesse qui réagit au quart de tour reprenant tous les titres de ses chansons, montant même sur la scène pour l'embrasser quand bon leur semble, une grande complicité, le public ne peut que participer, danser et manifester sa joie...
Durant deux heures, c'est avec beaucoup d'élégance, de sobriété et d'émotion qu'il  interprètera une soul épurée teintée de relents jazzy,  sans oublier un titre de Stevie Wonder "Overjoyed", une très belle version jazzy de "Roxanne" du groupe Police ainsi qu' un titre inédit qui sera présent sur son prochain album..
Emu, il s'agenouillera même pour nous remercier dit il,
Dans son univers, on le sent à l'aise, simple et généreux, bref, une très belle soirée...
Ps: merci à mon chéri d' avoir partagé ce moment avec moi  ;)
 
On passe le temps, à faire des plans pour le lendemain.
pendant que le beau temps, passe et nous laisse vide et incertain.
on perd trop de temps, à suer, s'écorcher les mains.
A quoi ça sert si on est pas sûr de voir demain.
A rien.
Corneille, Parce qu'on vient de loin
 
 
le site officiel :
http://www.corneille.mu
 
sans oublier :
http://www.corneilleonline.com/

 
 
 
 
 
 







16:24 Écrit par Rom | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

yeux Connais pas Corneille vais vite combler mon ignorance? Quels Beaux yeux sur cette photo espérons que cette belle jeune fille en enverra d'autres

Écrit par : olivier | 04/04/2004

Les commentaires sont fermés.